L’école des femmes au Théâtre Déjazet

affiche-l-ecole-des-femmes

Artistes : 

Nicolas Rigas, Martin Loizillon, Antonine Bacquet ou Amélie Tatti, Salvatore Ingoglia, Jean Adrien Espiasse, Romain Canonne, Philippe Ermelier ou Raphaël Schwob

A l’affiche :

Jusqu’au 31 décembre 2018

Lieu :

Théâtre Déjazet

41, boulevard du Temple

75003 PARIS

Réservation en ligne
Réservation en ligne
l-ecole-des-femmes

Par Marie-Christine pour Carré Or TV

Molière comme

vous ne l’avez jamais vu !

 

Molière, comédien et dramaturge du 17ème siècle a été l’un des premiers auteurs à se positionner comme défenseur de la gente féminine.
Les femmes d’aujourd’hui et de demain lui en seront toujours éternellement reconnaissantes !

Il fallait le génie de Nicolas Rigas pour que cette pièce toujours d’actualité devienne
une comédie lyrique.
La symbiose des airs célèbres des Contes d’Hoffmann et de « L’école des femmes » de Molière est une alchimie novatrice très réussie.

Ainsi l’amour castrateur d’Arnolphe prend les traits des diables d’Offenbach !

Comédie de mœurs par excellence, cette pièce possède à la base une trame absolument tragique.

Arnolphe ne veut pas être comme tous les hommes de son entourage COCU et pour éviter ce déshonneur, il va façonner à sa guise sa future épouse.
Parfait barbon, il est malgré lui, le symbole même des époux trompés, souvenons nous de l’expression : « Devoir une chandelle à Saint Arnolphe » !

l-ecole-des-femmes2

En tant que bourgeois, la quarantaine avancée, il se doit de prendre épouse, mais pas à n’importe quelle condition, car à ses yeux les femmes sont toujours légères, dépensières.
Des êtres pervers !
Ce vieux garçon n’entend pas porter des cornes aussi sa future doit être totalement sotte. 
Il va alors mettre à exécution un plan tout à fait sinistre. 
Quoi de plus odieux que de séquestrer dès l’âge de 4 ans une enfant et la faire élever dans un couvent dans la solitude et l’ignorance !!!!

Agnès va ainsi grandir loin du monde, privée d’amour et de tout savoir afin de demeurer niaise à souhait et devenir l’épouse parfaite !

Puis à 17 ans, Arnolphe, le tyrannique futur mari, l’enferme dans sa propre maison, la faisant garder jour et nuit par des serviteurs niais et serviles : Georgette et Alain.

Nicolas Rigas est un Artiste au sens large du terme : Comédien, acteur, metteur en scène, chanteur lyrique, chef de troupe, directeur du « Théâtre du Petit monde » de Roland Pilain.

Cet artiste aux multiples facettes a chanté dans de très nombreux opéras et opérettes, aussi bien en France qu’à New York, Londres, Montréal… Sa voix de baryton basse se marie à merveille avec le personnage d’Arnolphe.

Cette pièce de Molière est comme beaucoup une comédie de mœurs traitant du mariage, de la condition féminine et de l’amour.

Nicolas Rigas a su s’entourer de comédiens de talent, Martin Loizillon en est l’illustration. Agé de 29 ans, ce jeune comédien talentueux a déjà à son palmarès de nombreuses pièces de théâtre, également acteur, Martin Loizillon a été à l’affiche en 2015 avec « La tête haute » puis Fever…

A la TV sur France 3, il fait partie de la distribution de la série historique « Village français ». Intégré dès l’âge de 10 ans aux cours du « théâtre du Petit Monde » dirigé par Nicolas Rigas.

Le duo de comédiens Rigas – Loizillon a déjà fonctionné avec succès à maintes reprises. Cette nouvelle pièce en est une fois encore l’illustration parfaite.

Martin Loizillon interprète « Horace » :
Galant damoiseau, blondin sincère, amoureux d’Agnès qui va éveiller le cœur de cette belle ingénue et devenir ainsi sans le savoir le rival d’Arnolphe.

Comme dans toutes les farces de Molière le rival est également le confident à ses dépens !!

Le couple de serviteurs servi par Jean Adrien et Romain Canonne, tous deux cascadeurs,
ayant travaillé avec le maître d’armes François Rostain, sont absolument hallucinants.
Les acrobaties réalisées sur scène sont incroyables et surprennent les spectateurs et spécialement ceux des premiers rangs !!Avec ces deux derniers comédiens la farce trouve toute sa dimension.

La jeune ingénue : Agnès est interprétée par Antonine Bacquet, comédienne et chanteuse lyrique. Depuis 2014, Antonine Bacquet fait partie de la troupe du « Théâtre du petit Monde ».
Sa palette artistique est très large, puisque elle a interprété Constance dans le « Dialogue des Carmélites » de Poulenc mais aussi Stephano dans Roméo et Juliette de Gounod.

Avec son guitariste Clément Latour, elle forme également un duo.

Soprano, elle nous enchante littéralement lorsqu’elle reprend quelques grands airs des contes d’Hoffmann.
C’est une merveilleuse Agnès, attendrissante de naïveté : « Le petit chat est mort ».
Sa pureté et son innocence lui permettent d’ouvrir son cœur à l’amour en toute liberté.

Le rôle est également assuré en alternance, par une autre grande et jeune chanteuse lyrique : Amélie Tatti.
Enfin Salvatore Ingoglia et Philippe Ermelier participent avec talent à cette pièce de Molière
jouée depuis le 1er Décembre 2018 sur la scène du Théâtre Dejazet et pour le plus grand plaisir des spectateurs qui ont accueilli avec un grand enthousiasme ce spectacle d’un genre nouveau, avec des comédiens exceptionnels.

Il faut encore saluer chaleureusement le trio instrumental qui accompagne cette comédie lyrique : Emma Landarrabilco à la flûte, Robin Defives au violoncelle et en alternance au violon : Jacques Gandard ou Karen Jeauffreau.
Molière aurait sans aucun doute apprécier cette nouvelle mise en scène de « L’école des femmes » respectant il va sans dire les 1779 vers en apportant à la fois cette fraîcheur musicale tout à fait envoutante et accentuant le comique de la farce par la présence de cascadeurs.

Nous ne pouvons que souhaiter à cette troupe d’artistes un grand succès pour cette fin d’année 2018 car ils le méritent vraiment.

3 plusieurs commentaires

  1. Le théâtre du petit monde propose un spectacle complet mariant habilement théâtre, musique, chants et acrobaties. Mise en scène simple et efficace, servie par une excellente interprétation et une incroyable énergie. A voir absolument

  2. Un spectacle qui sert le chef-d’oeuvre de Molière avec un brio plein de reliefs et de plaisirs, adroitement mis en scène et très bien joué. Un beau temps de théâtre, riche et agréable. À voir sans hésiter.

  3. Belle mise en scène et acteurs talentueux qui interprêtent Molière à merveille et qui vous feront rire du début à la fin. Un agréable mélange de théâtre, d’opéra et de pirouettes/d’arts martiaux pour une soirée bien réussie!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :