Coups de coeur

La putain du dessus au Théâtre de la Huchette

affiche-putain

Artiste : 

Emilie Chevrillon

A l’affiche :

Jusqu’au 23 décembre 2017

Lieu :

Théâtre de la Huchette

23, rue de la Huchette

75005 PARIS

Réservation en ligne
Réservation en ligne
la-putain-du-dessus

Par Bernard Alexandre pour Carré Or TV

Une pièce puissante

dans une interprétation percutante 

 

Une femme arrive sur scène tout de noir vêtue. Elle est en deuil. On comprend très vite que ce deuil va être aussi sa plus grande résilience.

Le ton est très vite donné. Nous sommes en Grèce, la Grèce contemporaine. Erato revient des funérailles de son époux, un flic athénien.

« La Putain du Dessus », c’est l’histoire d’une femme née dans une petite ville industrielle qui rêve de faire des études mais devra se contenter de fonder un foyer et prendre soin de sa famille comme le désire son père. Lorsqu’elle fait la connaissance son époux, Erato voit en cette rencontre une porte de sortie pour fuir cette vie que son père veut lui imposer. Une fois en terre promise, sa vie ne fait que sombrer un peu plus : seule, frustrée, battue jusqu’au jour où une nouvelle locataire arrive dans l’immeuble : la putain du dessus.

a putain-du-dessus2

Erato se livre, constate, se révolte. Revolver en main, et avec force, elle évolue dans un univers chaotique autant que peut l’être sa vie, dans un appartement sans dessus-dessous au sens figuré mais aussi au sens propre. C’est l’heure du constat, de rendre des comptes, le vernis craque à cause de, ou plutôt grâce à, ce décès.

Christophe Bourseiller signe une mise en scène sobre et efficace. L’accent étant mis avant tout sur le jeu de la comédienne. Le fil musical sublime les propos de l’auteur et nous transporte dans cette Grèce contemporaine que subit le personnage de Erato.

Christophe est également comédien avec une trentaine de films à son actif (Godard, Demy, Lelouch…) mais aussi écrivain (45 livres à ce jour) et journaliste (France Inter, Paris Première…).

Sur scène, on retrouve Émilie Chevrillon. Émilie est une habituée du Théâtre de la Huchette. En effet, en 2010, elle entre dans la troupe du mythique théâtre pour y jouer « La Leçon » de Ionesco. Émilie a également joué sous la direction de Laurent Terzieff, Bertrand Tavel ou bien encore David Leroch… Porter un texte seule sur scène n’est pas chose aisée, et pourtant Émilie Chevrillon réussit ce pari avec brio. Elle n’interprète pas Erato mais devient le personnage. Elle nous embarque avec elle vers ce destin fatal.

« La Putain du Dessus » est une pièce forte,

engagée, universelle et toujours d’actualité. 

 

Comme le rappelle Émilie Chevrillon, en Europe, une femme sur trois a déjà subi des violences. Etre une femme, exister autrement que comme ménagère, maman ou objet, est parfois un combat quotidien. Il suffit d’ouvrir le journal, chaque jour suffit sa peine : Jacqueline Sauvage (et la mobilisation autour de sa cause), le sexisme à l’Assemblée, le harcèlement de rue, la différence salariale en entreprise,…, et finalement la nécessité de la création d’un ministère dédié à l’égalité hommes-femmes, l’obligation d’imposer la parité, quand l’étalon de la compétence ne suffit toujours pas.

3 plusieurs commentaires

  1. Courez découvrir et applaudir la performance de la talentueuse Emilie Chevrillon, émouvante et drôle, dans une belle mise en scène de Christophe Bourseiller. Une pièce puissante et très actuelle.

  2. Contrairement à ce qui est laissé entendre, cette pièce n’est pas sur la crise grecque mais plutôt sur l’émancipation d’une femme qui se rend compte, à la mort de son mari, de l’aliénation dans laquelle elle était jusqu’alors; cela se passe en Grèce mais cela pourrait se passer dans un autre pays. La mise en scène est réussie, le texte intelligent et l’interprétation excellente : Emilie Chevrillon est extrêmement juste, dévoilant toute une palette d’émotions. Une très belle découverte.

  3. Superbe numéro d’actrice dans ce monologue dans lequel une épouse règle son compte à un mari à peine décédé. Drame et humour font bon ménage pour une belle réussite théâtrale.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :