Jalousie en 3 lettres au Théâtre Montmartre Galabru

affiche-jalousie-en-3-lettres

Artistes : 

Audrey Lazzini, Alix Schmidt, Sarah Meliani

A l’affiche :

Jusqu’au 28 décembre 2017

Lieu :

Théâtre Montmartre Galabru

4, rue de l’Armée d’Orient

75018 PARIS

Réservation en ligne
Réservation en ligne
jalousie-en-3-lettres

Par Bernard Alexandre pour Carré Or TV

Un texte fort servi intensément

par des comédiennes très investies

 

«  Jalousie en 3 Lettres ! », c’est l’histoire de 3 femmes que le destin va réunir : Helen Staviski, Yana Stern et Iris Rudnick. 3 femmes, 3 générations, 3 physiques différents, 3 personnalités ayant malgré tout un lien qui les unit les unes aux autres : un homme.

Helen a 55 ans et est une femme comblée sur le plan personnel et professionnel : elle est à l’apogée de sa carrière d’avocate et est mariée depuis 18 ans.

Yana est quant à elle une architecte en vogue de 37 ans mais célibataire.
Pour finir, Iris est une jeune étudiante bouddhiste qui ne jure que par un monde d’amour et de paix.

jalousie-en-3-lettres2

Cet homme qui va unir le destin de ces 3 voisines d’immeuble, c’est Paul.
Paul a 57 ans et est le mari d’Helen. Paul va faire tout basculer le jour où il va entamer une relation adultère avec Yana. Cette dernière préférant avertir Helen, Paul finira par quitter Yana pour Iris avant de retourner sa veste une énième fois.

Ce « ménage à 4 » va forcer tant bien que mal les 3 femmes à entretenir une relation épistolaire autour de l’homme de leurs vies : Paul.

Dans cette nouvelle version de « Jalousie en 3 Fax » de Esther Vilar, les 3 personnages n’utilise plus le fax ou le mail mais préfèrent la lettre « à l’ancienne », sur papier. Cet échange épistolaire devient le point d’ancrage d’une jalousie grandissante ou parfois changeante. Jalousie dont les 3 personnages vont devenir dépendantes.

Sur scène on retrouve 3 comédiennes de talent : Audrey Lazini, Alix Schmidt et Sarah Meliani.

Le personnage de Helen Staviski est interprété avec brio par Audrey Lazini. Audrey nous avions pu la voir dans « Rouge Baiser » de Vera Belmont aux côtés de Charlotte Valandrey. Au théâtre, elle s’est illustrée dans « On achève bien les Chevaux », « Mélite » ou bien encore « Les oiseaux Maladroits ».

Alix Schmidt endosse le rôle de Yana Stern et nous fais vaciller entre rire et émotion. Alix aime s’essayer à tous les styles : « Antigone », « Oncle Vania » ou encore « Chat en Poche ». En 2018, elle sera à l’affiche du long métrage « Le Sacre de l’été » de Briac Ragot.

Sarah Meliani est quant à elle Iris Rudnick avec force et fragilité. Sarah s’est illustrée au théâtre dans « La Dispute » ou encore « Le Médecin malgré Lui ».

« Jalousie en 3 Lettres ! » est la première mise en scène de la comédienne Charlotte Bourrelly Belhomme et c’est une réussite ! En plus de réaliser une mise en scène sans fausse note, la comédienne fait la prouesse de réaliser une création lumière ingénieuse sublimant tout en finesse le jeu et les corps de ses comédiennes.

Sarah Meliani ne se contente pas de jouer le rôle de Iris, elle est aussi la compositrice de la bande musicale. Musique omniprésente et agissant comme un fil conducteur tout le long de la pièce grâce à d’entêtantes notes de piano.

Les 3 comédiennes sont sublimées dans cette ode à la féminité qu’est « Jalousie en 3 Lettres ! », une pièce remarquable à ne pas louper plutôt 3 fois qu’une !

3 plusieurs commentaires

  1. Une mise en scène osée mais qui permet de donner une nouvelle dimension plus riche à une pièce épistolaire, un très beau travail lumière qu’il faut souligner et qui permet de s’immerger dans l’univers de ce huis clos particulier. Et surtout allez-y pour 3 comédiennes en grande forme qui à elles seules justifient de par leur intensité les 75minutes passées dans cette salle obscure.

  2. Un texte magnifique et prenant servi par trois comédiennes de talent. Subtile, classe et grinçant. La mise en scène et l’adaptation révèlent avec justesse toute la complexité de ce sentiment terrible qu’est la jalousie. A voir!

  3. 3 femmes de différentes tranches d’âge partagent des lettres, un même building… et un seul homme. On interroge le couple, le désir, l’amour, la trahison, la souffrance… Un beau texte servi par 3 magnifiques comédiennes et une mise en scène inventive et efficace. Bravo !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :