Coups de coeur

L’augmentation à la Comédie de Paris

affiche-l-augmentation

Distribution : 

Sandrine Moaligou, Nicolas Dangoise, Pierre Ollier

A l’affiche : 

Jusqu’au 20 juin 2017

Lieu : 

Comédie de Paris

42, rue Pierre Fontaine

75009 PARIS

Comparez les prix : 

l-augmentation

Par Nathaly pour Carré Or TV

Demander une augmentation,

acte kafkaïen ?

 

Si vous aimez le comique de répétition, et un certain théâtre de l’absurde, cette pièce est faite pour vous.

« L’augmentation » est l’adaptation du livre posthume de Georges Perec « L’Art et la manière d’aborder son chef de service pour lui demander une augmentation », paru en 2008. Trente-cinq ans après sa disparition, c’est un bonheur de retrouver toute la malice de Georges Perec dans ce texte. Ecrivain génialissime (qui était également cruciverbiste), Georges Perec aimait jouer avec les mots et avec les lettres : ainsi son roman « La disparition » ne contenait aucun « e », alors que pour « Les Revenentes », il n’utilisa comme seule voyelle le « e ».

« Vous allez voir votre chef de service

pour lui demander

une augmentation »

Ils sont trois collègues, deux hommes et une femme.  Leur problématique commune : arriver à intercepter leur chef de service dans son bureau afin de lui demander une augmentation bien méritée. Quitte à passer des heures entières dans le couloir à attendre que leur supérieur hiérarchique soit enfin disponible et accepte de les recevoir.

Il leur faut parfois admettre que « dans 74% des cas, le chef de service ne répond pas au subalterne venu quémander une augmentation », s’adapter à un « chef de service qui a l’esprit ailleurs », « attendre un lendemain moins capricieux », se satisfaire comme seul lot de consolation d’une médaille du travail, revenir inlassablement à la charge pour vraisemblablement ne pas obtenir l’augmentation tant attendue.

Nous sommes il y a quelques dizaines d’années, la monnaie en vigueur est encore le Nouveau Franc, mais pour le reste, l’environnement de l’entreprise, ce qui la caractérise est intact (la loi du Marché, la concurrence, la rigueur des changes, la fragilité de l’emploi, les économies qu’on fait sur les salaires..).

Les mots de ces salariés en quête d’augmentation sont d’une troublante et féroce actualité.

« Supposons, pour simplifier, car il faut toujours simplifier

 

Trois acteurs épatants donnent vie et vigueur aux  tribulations salariales de leurs personnages :

Sandrine Moaligou, remarquable  dans son seule en scène « Paroles de Femmes », joué en 2015 au Théâtre de Ménilmontant.

Nicolas Dangoise  qui est également chanteur baryton et qui prête souvent sa voix à de nombreuses doublures de films.

Pierre Ollier, cet ancien d’HEC qui est aussi maître de conférences et qui enseigne également dans plusieurs écoles d’ingénieur, connaît bien les rouages du monde de l’entreprise.

La mise en scène toute en espièglerie, comme une ritournelle délirante, est de Michel Abécassis, fondateur du Théâtre de l’Eveil.

Envie d’être augmenté(e) ? Besoin d’en parler à votre chef de service ?

« L’augmentation » peut vous donner quelques méthodes, bien que souvent inefficaces…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :