Coups de coeur

Françoise par Sagan au Théâtre le Lucernaire

affiche-francoise-par-sagan

Artiste : 

Caroline Loeb

A l’affiche :

Jusqu’au 10 novembre 2018

Lieu :

Théâtre le Lucernaire

53, rue Notre Dame des Champs

75006 PARIS

Réservation en ligne
Réservation en ligne
francoise-par-sagan

Par Marie-Christine pour Carré Or TV

Superbe performance ! 

 

 » Si tout était à recommencer, je recommencerais. Bien sûr, en évitant quelques broutille s: Les accidents de voiture, les séjours à l’hôpital, les chagrins d’amour,
Mais je ne renie rien ».

Ainsi s’exprime Françoise Sagan dans ce monologue interprété avec brio par Caroline Loeb.
Cette dernière se glisse avec justesse dans le personnage de  »Sagan » Nommée aux Molières 2018  »du seule en scène ».

Françoise Quoirez emprunte le nom d’un personnage de Proust et devient Françoise Sagan.

 »Ce charmant petit monstre » tel que l’écrit François Mauriac dans le Figaro en 1954. Devenue célèbre, dès la parution de son premier roman  »Bonjour Tristesse  », elle devient très vite une légende vivante, une auteure à scandale pour certains.

Qui se cache vraiment derrière cette adolescente de dix huit ans, timide, fragile ? De 1954 à 1992, Sagan répond à une foule d’interviews avec ce phrasé aussi rapide qu’une Astin Martin !

Caroline Loeb, même silhouette fluette, même gestuel, même parler saccadé,
mâchonnant ses mots avec la franchise et la spontanéité de Sagan.
Cette tonalité enfantine, boudeuse,
Françoise Sagan reste malgré les années, cette éternelle adolescente, espiègle, frondeuse, drôle, généreuse et attachante.

francoise-par-sagan2

Alex Lutz avec la complicité de Caroline Loeb a réalisé une véritable radioscopie du mythe Sagan. Parmi les personnages publics, certains intriguent plus que d’autres, Françoise Sagan en fait partie.

Argent, cigarettes, drogues, décapotables, whisky, St Tropez, casinos…Telle est la légende Sagan, star malgré elle.

« J’ai porté ma légende comme une voilette ».

Anne Coudret , éclairagiste de talent a su respecter par la demi obscurité, la fragilité et l’intimité de cette jeune fille, puis de cette femme hors du commun.

Quelques scènes sont davantage dans la lumière : La légende Sagan prend alors toute sa dimension
Françoise Sagan, personnage public autant adulé que méprisé.

Ce monologue entrecoupé de brefs instants musicaux tente à démystifier le personnage « people ». Oui, Sagan adore fumer, boire, conduire des voitures de sport à toute vitesse, 
vivre intensément et surtout la nuit, brûler la vie par les deux bouts.
Oui, elle est souvent dans l’excès, mais elle est une femme libre !

Elle est en quelque sorte la James Dean de la littérature française avec cette même fureur de vivre ! Sagan aime par dessus tout la littérature avec deux thèmes récurrents : La solitude et l’amour
 »Ecrire reste pour moi, un effort d’humilité effrayant ».
Elle répond à ses détracteurs avec honnêteté.

« Si tous mes romans évoluent dans le même milieu social, c’est par décence car je ne connais que celui là ». Sagan aime la légèreté mais considère que les personnages de ses romans ne sont pas futiles.

Françoise Sagan nous a quitté en 2004. Durant 1h10, Caroline Loeb, nous fait revivre intensément cette auteure adulée et décriée. Cette femme libre qui a déchaîné les passions de toute sorte durant des décennies.

Elle demeurera à jamais  »ce charmant petit monstre de la littérature  ».

3 plusieurs commentaires

  1. Ce fut un plaisir de tendre l’oreille pour écouter ses réflexions pertinentes et amusantes de la vie de Sagan, racontée avec sa bougonnerie typique par Caroline Loeb qui l’interprète avec brio.

  2. C. LOEB joue avec beaucoup de finesse, de sensibilité, en solo, TB pièce

  3. Excellente prestation de Caroline Loeb qui incarne si bien Sagan dans la gestuelle et le ton du discours . Tres beau texte, intelligent, profond, jamais ennuyeux et drole aussi parfois…. Bravo aussi pour la mise en scène et les éclairages qui donnent du relief et du rythme à l’ensemble. Une belle soirée en la compagnie de cette personalité si singulière ….

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :