Coups de coeur

Un petit jeu sans conséquence à la Comédie de Paris

affiche-un-petit-jeu-sans-consequence

Distribution : 

Michel Baladi, Alain Cerrer, Laure Trégouët ou Ségolène Prunier, Fabrice Pannetier ou David Buniak, Nathalie Trégouët ou Géraldine Vandercammen

A l’affiche : 

Jusqu’au 26 août 2017

Lieu : 

Comédie de Paris

42, rue Pierre Fontaine

75009 PARIS

Comparez les prix : 

un-petit-jeu-sans-consequence

Par Françoise pour Carré Or TV

Une bonne comédie

pour une bonne soirée

 

Nommé 9 fois aux Molières en 2003 et récompensé 5 fois.

. Meilleur spectacle privé

. Meilleur spectacle de création

. Meilleur metteur en scène

. Révélation théâtrale féminine

. Révélation théâtrale masculine

Deux auteurs de talent :

Jean Dell, comédien et auteur. Il travaille comme interprète sous la direction de Jean Becker, de Patrick Timsit ou les Inconnus à la télévision avec Philippe Monnier. C’est dans les couloirs de France Inter qu’il rencontre Gérald Sibleyras et deviendra son acolyte.

Gérald Sibleyras est auteur et adaptateur. Tout d’abord scénariste de films institutionnels . Chroniqueur à France Inter, il rencontre Jean Dell et il écrit notamment « Un petit jeu sans conséquence » qui remporte un vif succès.

Une mise en scène dynamique 

 

Eric Laugérias est  comédien, auteur, scénariste et metteur en scène.

Récemment , il a joué aux côtés de Francis Huster et Jacques Weber dans César.

un-petit-jeu-sans-consequence2

Il sera nommé en 2013 « Meilleur second rôle masculin » aux côtés de Chantal Ladesou dans Nelson. 

La liste serait trop longue pour décrire son parcours exceptionnellement riche.

Les comédiens

Ségolène Prunier ou Laure Trégouet en alternance dans le rôle de Claire.

Sont captivantes dans leur jeu théâtral. Naturelles, habitées par leur personnage.

David Bunlak ou Fabrice Pannetier en alternance dans le rôle de Serge sont émouvants, fragiles et grandement à la hauteur de leur personnage.

Nathalie Tregouët ou Géraldine Vandercammen en alternance , sont vives et impressionnantes de réalisme.

Si nous parlions  d’Alain Cerrer dans le rôle de Bruno

Il vit un rêve éveillé en 1980 dans « les uns et les autres  » de Lelouch.

 14ans on le verra au Petit conservatoire de Mireille et ensuite intégré l’Ecole Nationale d’Art Dramatique de la ville de Paris.

Et on ne l’arrête plus : Harold Pinter, Sacha Guitry… des comédies en tournée, à Paris « Boeing Boeing »… et plus encore!

Et de Michel Baladi dans le rôle de Patrick.

Il a joué au théâtre dans une cinquantaine de pièces dont beaucoup de comédies : Molère, Rostand, Feydeau….

Il s’est aussi risqué dans des pièces plus dramatiques…

Il a également participé à 95 séries dramatiques pour France Inter et France Culture.

Il tourne aussi pour la TV depuis 1985.

Il compte à son palmarés 2 prix : 1987 « César du meilleur court métrage

Et en 2011 « Prix du meilleur film  » au Festival de Tokyo.

Enfin l’histoire parle d’un « Jeu sans conséquence  » qui perturbe, cependant, quelque peu le déroulement normal de son évolution,  les personnages. se croyant à l’abri de toute tentation. Mais le jeu n’est, semble t’il pas si anodin qu’il paraît….comment ne pas se prendre au jeu de  » l’amour et du hasard ».

Avec un tel plateau d’artistes performants et reconnus comment ne pas être enthousiaste.

C’est un spectacle enlevé, riche, dynamique, merveilleusement bien interprété.

Les comédiens sont avec nous dans la salle, si bien que nous nous sentons un peu acteurs et impliqués dans l’histoire, même si elle ne nous concerne pas.

La Musique est parfaitement bien adaptée au contexte.

Le décor épuré convient à merveille.

Voilà Une comédie drôle où le temps s’arrête !

Extrait vidéo :

3 plusieurs commentaires

  1. On ne s’esclaffe pas à tout bout de champ : tout en restant légère, cette pièce a du plomb dans la cervelle.

  2. Nous y sommes allés entre amis, et tous les quatre avons convenu qu’il y a des blagues à ne pas faire ….. Ca peut aller trop loin ! Très bonne soirée

  3. Une pièce saisissante, envoutante. On est pris au jeu par des acteurs qui savent transmettre des émotions aussi violentes que subtiles. Le jeu est coriace et ne laisse pas indemne. On sort de cette pièce, on a l’impression d’avoir vécu une vie intense ! A aller voir pour sentir vibrer les émotions !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :