Scènes de la vie conjugale au Théâtre de L’Oeuvre

affiche-scenes-de-la-vie-conjugale

Distribution : 

Laetitia Casta, Raphaël Personnaz

A l’affiche : 

Jusqu’au 28 mai 2017

Lieu : 

Théâtre de l’Oeuvre

55, rue de Clichy

75009 PARIS

Comparez les prix : 

scenes-de-la-vie-conjugale

Par Bernard Alexandre pour Carré Or TV

Sensibilité à fleur de peau

 

 » Scènes de la vie conjugale » c’est vingt ans de la vie d’un couple : la complicité mais aussi l’incompréhension, les vérités et les mensonges, la communion et la solitude.

Ingmar Bergman est un scénariste, réalisateur et metteur en scène suédois.

On retrouve parmi ses films notables « Sonate d’automne », « Personna », « Cris et Chuchotements », « Fanny et Alexandre » et bien sûr « Scènes de la vie conjugale » qui fut d’abord une série et un film avant de devenir une pièce de théâtre.

Safy Nebbou est scénariste et réalisateur.

On lui doit des films tels que « L’Empreinte » (2008), « L’Autre Dumas » (2010) ou plus récemment « Dans les forêts de Sibérie » ainsi que les scénarios de « Le cou de la girafe » (2004) ou bien encore « Comme un homme » (2012).

« Scènes de la vie conjugale » est sa première mise en scène pour le théâtre.

Laetitia Casta, après une belle carrière dans le mannequinat, commence comme comédienne en 1999 dans le long métrage « Astérix et Obélix contre César ».

Elle y tient le rôle de Falbala. Depuis, on a pu la voir dans des films tels que « La jeune fille et les Loups »  (2007), « Gainsbourg, vie héroïque » (2010) ou bien encore dans « Sous les jupes des filles » (2014).

A la télévision, elle se fait remarquer notamment pour son rôle de Léa Delmas dans « La bicyclette bleue ».

Après « Ondine » de Jean Giraudoux (2004), « Elle t’attend » de Florian Zeller (2008), « Scènes de la vie conjugale » est la troisième expérience théâtrale de Laetitia Casta.

Raphaël Personnaz a commencé sa carrière de comédien au théâtre.

On a pu le voir dernièrement dans les pièces « Van Gogh à Londres » de Richard Wright (2007), « Médée » de Jean Anouilh (2009), « Les cartes du pouvoir » de Beau Willimon (2014).

Au cinéma, on peut le retrouver au casting de « La princesse de Montpensier » (2010), « Anna Karénine » (2012) ou bien encore dans « Au bonheur des ogres » (2013).

Cette nouvelle adaptation de « Scènes de la vie conjugale » de Ingmar Bergman commence par une projection sur écran des deux personnages.

Chacun se confiant à la caméra

comme si il se confiait à son psy.

 

Les comédiens sont sur scène et s’observent dans les écrans.

La scène est forte : les silences, les regards fuyant, les sourires.

Les personnages essayent de convaincre leur interlocuteur que tout va bien mais leurs attitudes les trahissent.

Deux personnages au bord d’un précipice et qui essaient de se persuader que tout va bien.

Dès le début, le ton est donné.

La mise en scène de Safy Nebbou est sans fioriture.

Les décors sont représentés par un astucieux système de rectangle en bois sur lesquels s’assoient les comédiens et qui coulissent d’une scène à l’autre.

La sobriété de cette nouvelle version permet de sublimer l’excellent jeu des deux acteurs.

3 plusieurs commentaires

  1. Une pièce d’un grand réalisme sur le couple et ses tourmentes Allez y vite pour réfléchir à votre vie

  2. J’ai été très enchantée par cette pièce, très belle performance de Raphael Personnaz que j’apprécie au cinéma, aucune déception, Laetitia Casta très touchante.

  3. Jolis dialogues et complicités entre les 2 personnages.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :