Pierre Richard « immortalisé » en cire au Musée Grévin

Pierre Richard - Inauguration de la nouvelle statue de cire de Pierre Richard au Musée Grévin à Paris, le 19 novembre 2018. Près de 30 ans après sa première entrée au Musée Grévin, c'est la deuxième statue de l'acteur français qui rejoint le musée, après une première sculptée en 1981. © Veeren/Bestimage  | 00408049

Pierre Richard a de nouveau son double dans le musée de cire. Il est une des rares personnalités à avoir non pas une, mais deux statues de cire. Il fait partie des privilégiés comme Charles de Gaulle, Bernard Pivot, Michel Drucker, Jean-Paul Gaultier ou récemment Julien Clerc.

Pierre Richard est désormais doublement immortel !

Le visage du comédien de 84 ans a été sculpté par l’artiste Eric Saint Chaffray. Il est habillé d’un costume noir, d’une chemise blanche, d’une paire de basket avec un clin d’œil au film culte « Le Grand Blond avec une Chaussure Noire ».

Pierre Richard a passé son enfance près de valenciennes. A l’époque, il sèche l’école pour aller au cinéma.

C’est en 1953, qu’il rejoint sa mère à Paris et décide de prendre des cours d’art dramatique. Pour se mettre dans le rang avec un vrai métier, il étudie la kinésithérapie pour le plus grand plaisir de sa famille.

En 1958, il se distingue dans la série « La Belle Epoque ».

En 1961, il fait ses premiers pas au théâtre ainsi que dans des cabarets pour des sketches.

En 1968, il fait ses grands débuts au cinéma dans « Alexandre le Bienheureux ».

Pierre Richard se fait connaître par son humour gaffeur et poétique.

En 1970, il réalise son premier film « Le Distrait ».

Pierre Richard a joué avec les plus grands comme Michel Bouquet ou encore Gérard Depardieu.

En 2006, il se voit décerner un César d’Honneur pour récompenser l’ensemble de sa carrière.

Oui, Monsieur Pierre Richard, avec un tel parcours, mérite bien sa place, une nouvelle fois, au Musée Grévin.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :