Coups de coeur

Mon meilleur copain à la Comédie Caumartin

affiche-mon-meilleur-copain

Artistes : 

Arnaud Cermolacce, Anthony Marty, Florence Fakhimi, Laure Estelle Nezan, Anne Laure Estournes

A l’affiche :

Jusqu’au 4 mai 2019

Lieu :

Comédie Caumartin

25, rue Caumartin

75009 PARIS

Réservation en ligne
Réservation en ligne
mon-meilleur-copain

Par Stanislas pour Carré Or TV

Le (très) bon

plan théâtre du moment !

 

Envie de passer un bon moment de détente, voire de franche rigolade ? Nous vous conseillons la pièce « Mon meilleur copain » d’Éric Assous, à la Comédie Caumartin de Paris. Pièce à succès, elle a fêté ses 8 ans et sa 300e représentation, preuve de la réussite et de l’efficacité de cette création originale du célèbre auteur.

Découvrez-en plus sur cette pièce en passe de devenir mythique, un spectacle éligible aux Molières 2019.

Synopsis et origine

 

«  Mon meilleur copain » traite de thèmes classiques, mais avec une grande finesse. Il y est notamment question d’amitié, de mensonges et d’adultère. Voici ce qu’en dit la présentation officielle de la pièce :

mon-meilleur-copain2

« Être fidèle en amitié est une qualité. Trop, un défaut !

Bernard et Philippe sont les meilleurs amis du monde. Bernard, marié et infidèle, demande à Philippe de couvrir ses incartades… début d’un engrenage infernal pour le pauvre Philippe, dont le meilleur copain a l’amitié plutôt abusive ! ».

Un classique du théâtre de boulevard de prime abord, mais magnifié par la force du texte d’Éric Assous. Mêlant habilement ressort comique et étude fine des rapports conjugaux et amicaux, le tout servi par une distribution rajeunie, l’auteur livre un spectacle à la fois universel et désopilant.

Initialement, la pièce « Mon meilleur copain » se jouait au Théâtre des nouveautés à Paris. Créée en 2011, elle mettait alors en scène Dany Brillant, Roland Marchisio, Juliette Meyniac, Aude Thirion et Murielle Huet des Aunay, le tout sous la direction de Jean-Luc Moreau.

L’auteur : Éric Assous

 

Éric Assous est l’auteur de pièces de théâtre à succès. Ses pièces sont représentées dans plus de 25 pays. Il est récompensé par le Molière du meilleur auteur francophone vivant à deux reprises : en 2010 pour la pièce « L’illusion conjugale », et en 2015 avec « On ne se mentira jamais ».

Réalisateur, scénariste, dialoguiste et auteur, Éric Assous est né en 1956 à Tunis. Il a scénarisé une quinzaine de films, et a écrit pendant 10 ans pour la télévision, aussi bien pour des feuilletons que des policiers ou des comédies. Depuis 1983, il signe quasiment 80 pièces de théâtre pour France Inter. Sa pièce « Les acteurs sont fatigués » est jouée près de 500 fois ; en 2014, il reçoit le Grand prix du théâtre de l’Académie française, pour l’ensemble de son œuvre.

Les acteurs 

 

La pièce propose 5 rôles, tous tenus par de jeunes acteurs prometteurs et talentueux.

Arnaud Cermolacce (Bernard) : Arnaud est à la fois musicien et docteur en droit. Il suit en parallèle une formation artistique, et a tourné dans de nombreuses pièces de tous types, ainsi qu’à la télévision.

Anthony Marty (Philippe) : Anthony est diplômé de l’ESRA de Paris, et ancien élève du cours Florent. Après avoir joué et mis en scène de nombreuses pièces à Paris, il réitère en portant cette double casquette sur « Mon meilleur copain ».

Florence Fakhimi (Nelly) : formée à l’école dramatique Jean Périmony, Florence a joué dans plusieurs théâtres parisiens, et signé l’adaptation des comédies de Labiche, jouées plus de 300 fois à Paris. Elle a mis en scène la 6e saison de « La souricière » d’Agatha Christie, au Théâtre du gymnase.

Laure-Estelle Nézan (Alice) : adepte des comédies et du théâtre de boulevard, Laure-Estelle a déjà tourné avec Arnaud Cermolacce et Anthony Marty. On a pu la voir au théâtre Michel et au Théâtre du funambule. Membre de la compagnie « Je suis ton père », elle étudie à l’AICOM, une école de comédie musicale.

Anne-Laure Estournes (Soraya) : Anne-Laure a fait l’hypokhâgne et l’ESRA de Paris et New York. Elle débute au théâtre en 2010 dans la comédie « Boeing Boeing », de Marc Camoletti, avant de réaliser une formation d’acting au cours Florent.

Technique et production

 

La lumière est assurée par David Darricarrère, ancien élève de l’ESEC, qui a notamment signé les lumières des spectacles « Ivo livi » au théâtre Tristan Bernard, ou encore « L’amour dans tous ses états » au théâtre du Splendid.

Les décors sont signés Erwan Le Boulicaut. Passionné de théâtre et de décoration intérieure, il suit le cursus du cours Florent. Il est aujourd’hui directeur général de la société Lazare home, à Paris.

La production est assurée par la société Artzala Production.

Des critiques sans appel

 

Les critiques de la presse comme du public sont unanimes sur l’efficacité comique de la pièce. Les situations rocambolesques s’enchaînent de manière de plus en plus improbable, pour le plus grand plaisir des spectateurs. Arnaud Cermolacce, dans le rôle de Bernard, campe un personnage détestable à souhait avec énormément de talent. Les mensonges sont de plus en plus gros, les situations de plus en plus cocasses, maintenant un rythme soutenu et un suspense tout au long de la pièce.

Le tout est servi par l’interprétation brillante des 5 comédiens, et le texte d’une précision chirurgicale d’Éric Assous, qui n’écrit définitivement aucune ligne au hasard.

Si vous voulez passer un très agréable moment de détente et de fou rire, ruez-vous à la Comédie Caumartin de Paris. « Mon meilleur copain » a dépassé les 300 représentations, et est éligible aux Molières 2019 : ces gages de qualité vous éviteront toutes mauvaises surprises, alors n’hésitez pas !

3 plusieurs commentaires

  1. A voir et revoir sans modération, superbe pièce où on rit tellement.un grand bravo aux acteurs et actrices . Et comme dit Bernard, il faut toujours nier!!!!!!!!

  2. super soirée avec une pièce où l’on rit beaucoup les acteurs sont au top et très dynamiques allez les voir c’est génial , vous êtes assuré de passer une excellente soirée BRAVO à tous

  3. Une équipe bien rodée, une montée en sauce aux petits oignons (bravo l’auteur) et le rire qui envahit la salle. Je recommande fortement.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :