Coups de coeur

Ma’Rosa de Brillante Mendoza

marosa

Date de sortie : 

le 30 novembre 2016

Distribution : 

Jaclyn Jose, Julio Diaz, Felix Roco

Par Angélique pour Carré Or TV

Ma Rosa est  interprétée par Jaclyn Jose qui a remporté le prix d’interprétation féminine de ce 69ème Festival de Cannes. Dans ce film réalisé par Brillante Mendoza, Ma’Rosa est une femme mariée à Nestor et elle élève ses quatre enfants.  Ils ont tous les deux une petite épicerie dans le quartier pauvre de Manille.

Pour joindre les deux bouts, ils revendent du crystal et autres narcotiques. Ils sont arrêtés sur délation par des policiers totalement corrompus. Dans un premier temps ils leur demandent de balancer des noms, ce qu’ils finissent par faire. Dans un second temps ces policiers négocient leur peine : soit faire de la prison, soit leur donner  50.000 dollars.

Démarre une course contre le temps ou les enfants de Rosa feront tout pour racheter la liberté de leurs parents.

L’histoire est filmée de manière sauvage. La caméra court derrière la course folle des personnages. Les mises au point sont approximatives, faisant monter au paroxysme la panique de ceux qui sont arrêtés. Nous avons peur pour eux et même pour nous, assis dans notre fauteuil de spectateur.

Nous plongeons directement dans cette histoire, sans aucun recul. Nous sommes perdus dans le quartier de Manille, au milieu de la foule grouillante. Les policiers ont le pouvoir écoeurant de nous faire vomir. Le réalisme est saisissant. Nous sommes dans la réalité, celle de la vraie vie. Ma’Rosa a joué mais perdu et la sanction peut tomber irréversible. Sa vie peut basculer. Nous sommes affolés, acculés.

J’ai vécu de plein fouet cette plongée dans Manille. Impossible de rester en dehors de l’histoire. On en sort épuisé. Ma’Rosa est impressionnante de sincérité. Ses larmes à la vue d’une famille simple, en train de fermer sa boutique itinérante, nous émeuvent. Elle aurait tellement aimé vivre cette sérénité simple elle aussi. Cela nous touche profondément. Mais sa vie est celle d’une survivante, par tous les moyens, dans un monde déshumanisé par l’argent et corrompu.

Ce film est fort, intense et réaliste. A la vue des larmes de Brillante Mendoza, à la fin du film, nous comprenons que le tournage est un exploit en lui-même. Un vrai beau film, violent et sauvage.

Extrait vidéo :

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :