Coups de coeur

Louison au Théâtre du Roi René

affiche-louison

Artistes : 

Bérénice Boccara, Odile Blanchet, Patricia Perrault, Antoine Richard ou Victor O’Byrne et  Antonin de Laurens

A l’affiche :

Jusqu’au 7 juin 2019

Lieu :

Théâtre du Roi René

12, rue Edouard Lockroy

75011 PARIS

Réservation en ligne
Réservation en ligne
louison1

Par Marie-CHristine pour Carré Or TV

Maîtrise et élégance

 

Ressortie des cartons, Louison a été montée en 2001 au Lucernaire et revient actuellement au Théâtre du Roi René.

La mise en scène est assurée par Pauline Boccara qui a choisi de transposer cette pièce au 21ème siècle.

Les hommes ont ainsi délaissé leurs perruques et ces dames ont abandonné leurs corsets, les plumes et les rubans !

Mini jupe pour Louison et vêtements contemporains pour les 5 comédiens.

Une douce lumière dans les tons de rose éclaire l’arrière scène ambiant, exprimant ainsi le romantisme.

Alfred de Musset a écrit cette pièce de deux actes, en vers, dans les dernières années de sa brève existence, alors qu’il était lui même assez déprimé. Après les « Caprices de Marianne », « Fantasio » et bien entendu le chef d’oeuvre de Musset : « Lorenzaccio », Louison apparaît comme un charmant interlude, non dépourvu de grâce.

Louison2

L‘auteur met à l’honneur les femmes et avant tout, une brave et honnête fille de la campagne Louison, rebaptisée Lisette pour la bonne cause.

Devenue gouvernante chez le fils de sa marraine la Maréchal, la voici à Paris, loin des siens, mais conservant le bon sens des gens de sa condition Louison a la tête sur les épaules !

A « l’ouverture de rideau », le monologue de Louison, résume en quelques vers sa vie d’ hier et d’aujourd’hui.

Au service du duc, elle est courtisée par ce dernier et subit ses empressements sans partager de sentiments à son égard. Elle devrait être flattée, il n’en est rien, bien au contraire, cette situation la gêne !

La duchesse, jeune femme sortie récemment du couvent, à convoler en justes noces avec le Du. Cette dernière est innocente, sans aucune expérience de la vie, mais déçue de l’indifférence de son jeune époux à son égard.

Elle doute de la fidélité du duc et échafaude un stratagème pour connaître la vérité sur la conduite de son mari.

La 3ème femme de cette pièce : la Maréchale, femme de tête, éprise de bienséance et défendant coûte que coûte l’honneur de la famille.

Le duc, personnage libertin, peu perspicace et séducteur falot.

Enfin Berthaud, de même condition sociale que Louison, travaille lui aussi à Paris comme clerc apothicaire et amoureux de cette dernière au point de la demander en mariage.

Cette pièce est empreinte de romantisme avec une tonalité très 19ème siècle. Les personnages éprouvent des difficultés à se comprendre, nous ressentons le mal de vivre de cette classe aristocratique désoeuvrée, désenchantée.

Grâce à l’ingéniosité féminine, l’amour et la morale l’emportent !

1h 10 de poésie, de fraîcheur, d’élégance servie par 5 comédiens talentueux : Odile Blanchet, Bérénice Boccara, Antonin de Laurens, Patricia Perrault et Antoine Richard. Une trêve romantique sur la scène du Théâtre du Roi René.

3 plusieurs commentaires

  1. Une mise en scène moderne qui rend actuelle sans la dénaturer cette très belle pièce de De Musset, très bien interprétée de surcroît. Allez-y sans hésiter !!

  2. Les acteurs sont fantastiques et on rit beaucoup ! La mise en scène est également très réussie.J’y suis allé deux fois tellement ça m’a plu !

  3. Vous aimez Musset, foncez-y ! Vous n’aimez pas Musset, LOUISON vous prouvera le contraire ! Un travail admirable tant sur la mise en scène que l’interprétation. L’approche moderne des personnages est particulièrement réjouissante, l’élocution d’une fluidité étourdissante. Les vers de Musset sont magnifiés. Que c’est beau le français !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :