Coups de coeur

Le rouge et le noir opéra rock au Palace

affiche-le-rouge-et-le-noir

Distribution : 

Alexandre Bonstein, Sorel, William Rousseau, Zazie, Vincent Baguian

A l’affiche : 

Jusqu’au 29 janvier 2017

Lieu : 

Le Palace

8, du Faubourg Montmartre

75009 PARIS

Comparez les prix : 

le-rouge-et-le-oir1

Par Angélique pour Carré Or TV

Le roman de Stendhal trouve son prolongement naturel dans l’adaptation de ce splendide opéra Pop Rock qui se joue actuellement au Palace.

Albert Cohen, co-fondateur en 1981 de Radio Nostalgie puis producteur de nombreuses comédies musicales (les 10 commandements, le Roi Soleil, Mozart, 1789 les amants de la Bastille ou encore Minsteguette reine des années folles…) a eu le nez fin en produisant le Rouge et le Noir.

« Un casting prometteur »

 

Il a eu la bonne idée d’offrir aux plus grands artistes de ses spectacles, de se produire sur scène et d’explorer plus profondément encore les richesses de leurs jeux de scènes et d’exploser leurs talents de chanteurs. Il nous propose ainsi un véritable opéra qui n’a rien à envier aux plus grandes scènes européennes.

le-rouge-et-le-noir2

Tout se déroule en Live, des chanteurs aux musiciens, tout le monde est sur scène, dans un espace dont les murs sont décorés en projections et en 3D, selon les principes des spectacles sons et lumières. Nous avons ainsi l’impression de participer à un film qui nous rend l’histoire incroyablement présente et moderne.

« Chanteurs et musiciens en live »

 

Aux commandes, des pointures telles que Zazie (auteur, compositeur), Vincent Baguian (Direction artistique et compositeurs de chansons) Sorel (compositeur, réalisateur, chansons) et  William Rousseau (compositeur et réalisateur, chansons) sous la houlette d’Anthony Cohen, sound designer.

Bruno Berbères, directeur de casting de très nombreuses aventures musicales (les 10 commandements, Mama Mia, Le Roi Soleil, Mozart L’opéra Rock …) et télévisuelles (Nouvelles Star, Star Academy, The Voice …) a soigneusement rassemblé les artistes les plus prometteurs de leur génération.

le-rouge-et-le-noir3

A commencer par Côme, âgé de 21 ans mais dont l’expérience musicale est déjà impressionnante. Il porte le rôle de Julien Sorel au paroxysme de l’intensité passionnelle avec un incroyable charisme et une présence qui laisse présager une carrière extraordinaire. Il est le fil directeur de l’histoire. Julien Sorel est-il vraiment arriviste ou simplement opportuniste ? La passion qui le transperce l’amènera tout droit à l’échafaud.

Quand à madame de Rênal, interprétée par la merveilleuse Haylen,  jeune femme pieuse et dévouée, qui aurait dû s’étioler gentiment dans sa bourgeoisie de province, se révèle être une héroïne ardente dont le feu de la culpabilité et du désespoir l’amèneront à deux pas de la mort. Presque assassinée par Julien Sorel qu’elle a répudié et traîné dans la boue pour se préserver des médisances provinciales et des jalousies de Monsieur Valenod, elle lui accorde son pardon mais évidemment trop tard.

Que dire des autres chanteurs de cet opéra rock, sinon qu’ils ont chacun une particularité qui crée un lien artistique donnant une grande cohésion à l’ensemble du spectacle. Ils ont tous un parcourt très impliqué dans le chant et la comédie et renouent avec la tradition des véritables comédies musicales.

le-rouge-et-lenoir4

Julie Fournier, incarne Mathilde de la Mole et fait partie du duo féminin Dyade avec Cynthia Tolleron qui joue le rôle d’Elisa, la femme de chambre de Louise. Julie nous éblouie par son jeu éclatant et la lumière qui émane de sa voix. Cynthia rend crédible cet amour ignoré et participe à l’intensité dramatique.

Elsa Perussin endosse à merveille le rôle de la précieuse et ridicule épouse de Valenod. Celui-ci incarné par Patrice Maktav, joue les méchants sans scrupules, dont les avances sont éconduites par Louise, l’amante de Julien Sorel.

Le Marquis de la Mole, joué par Michel Rousseau, se désole du caractère fantasque et rebelle de sa fille Mathilde. Il a un faible pour les qualités de son secrétaire, Julien Sorel. Cette faiblesse le perdra et anéantira l’honneur de sa famille lorsque sa fille se retrouvera enceinte des œuvres de Sorel et fille mère quand celui-ci sera exécuté.

Quant à Philippe Escande, il joue Monsieur de Rênal, le Maire de Verrière âpre au gain. Finalement, c’est par sa vanité qu’il intègre Julien Sorel, fils d’un charpentier, doué pour le latin, comme précepteur pour ses enfants. C’est lui qui fait entrer le loup dans la bergerie.

Le narrateur, Yoan Launey apprécie Julien Sorel et le prend sous son aile. Il nous accompagne tout au long du spectacle et amène un regard bonhomme sur le drame qui se joue sous nos yeux.

Saluons les performances de Frédéric Olivier (créateur de costumes), Carmen Arbues (créatrice de maquillages), Audrey Borca (créatrice coiffures) et Raphaël Perrier (créateur coiffures) qui contribuent à nous ramener en 1830.

« Une performance musicale sur deux étages ! »

 

La performance est aussi musicale, sur une scène à 2 étages où se produisent les musiciens avec à la basse, Sabrina Boudaoud, à la batterie, Camille Bigeault dont la longue chevelure flotte au vent, au clavier, Brice Mirrione et aux percussions, Sylvain Blanquart.

Le Rouge et le Noir est un des plus grands chefs d’œuvres de la littérature romantique. Les amours secrètes et adultères de Julien Sorel et de Mme de Rênal, font écho à des sentiments intemporels et d’une criante actualité. L’ambition, la réussite sociale, la passion, la religion, la jalousie, la séduction, l’amour, la mort, sont les thèmes de cette bouleversante histoire qui met notre âme sens dessus dessous. Il nous donne envie de nous replonger avec ardeur dans le roman. Alexandre Bonstein en a adapté le livret musical.

♥Carré Or TV a été littéralement subjugué par ce spectacle qui maîtrise parfaitement les standards de l’opéra rock, en donne une lecture d’une grande sensibilité, d’une belle fluidité et nous porte à la rêverie et à l’amour. Nous vibrons totalement sur ce magnifique spectacle. A voir absolument, vous ne ressortirez plus les même.

Bande annonce du spectacle :

Théâtre le Palace – Paris 9

3 plusieurs commentaires

  1. Belle prestation de toute la troupe. Nous avons passé un agréable moment Orchestre live c’était génial

  2. Julien prend vie sur scène et nous emmène dans son histoire avec force et conviction. De très bons duos et trios; une mise et scène excellente et originale. A voir !

  3. Un moment inoubliable! Belle musique, costumes soignés, lumière très high-tech vous faisant voyager dans le temps et l’espace. Orchestre live dans un rock soft pour tout public. Artistes beaux et talentueux, belles voix, belle complicité dans une mise en scène inventive et réussie.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :