La dégustation au Théâtre de la Renaissance

affiche-la-degustation

Artistes : 

Isabelle Carré, Bernard Campan, Mounir Amamra, Éric Vielard et Olivier Claverie

A l’affiche :

Jusqu’au 29 juin 2019

Lieu :

Théâtre de la Renaissance

20, boulevard Saint Martin

75010 PARIS

Réservation en ligne
Réservation en ligne
la-degustation

Par Marie-Christine pour Carré Or TV

Un excellent cru,

à consommer sans modération !

 

Ivan Calbérac nous présente au Théâtre de la Renaissance sa dernière comédie « La Dégustation ».
Sur scène deux grands acteurs et comédiens :
Isabelle Carré et Bernard Campan.

Ce dernier retrouve Ivan Calbérac, puisqu’il a interprété : « Une semaine sur deux » un film de ce même auteur en 2009.
Ces deux magnifiques interprètes ont déjà joué ensemble : « Se souvenir des belles choses » de Zabou Breitman en 2001.

Durant 1h 40, nous sommes invités dans la boutique d’un caviste, à droite les vins de Bourgogne, à gauche les vins de Bordeaux.
A noter le décor chaleureux et très authentique réalisé par Edouart Laug.

Bernard Campan est caviste, commerçant peu affable, divorcé depuis 15 ans
et solitaire.
Bourru et parfois bourré !
Sa seule compagne, celle qui le réconforte : Le vin, mais pas n’importe lequel.
Son plus grand trésor : Une bouteille de Romanée Conti enfermée dans son coffre fort.

Il aime transmettre sa passion du vin en organisant des dégustations hebdomadaires.

la-degustation2

Une cliente pousse la porte de la boutique : Isabelle Carré, style vieille fille, naïve, bénévole active dans une association caritative.

Néophyte en matière de vin, hormis celui de la messe paroissiale !
Hortense de la V …. Après hésitations, il finit par acheter un vin de très bon cru pour ses démunis !

La rencontre de ces deux célibataires en recherche d’amour aurait pu en rester là, quand survient Steve, délinquant avec bracelet électronique, en liberté conditionnelle.

Hortense la sensible, la généreuse, finit par persuader le caviste renfrogné
de prendre ce jeune paumé en stage de réinsertion dans sa boutique, afin de lui donner sa chance.

Steve est le trait d’union entre ces deux âmes éplorées en quête d’amour. Interprété par Mounir Amamra, ce comédien est épatant dans le rôle du loubard, vendeur de beuh, loin, très loin de l’oenologie !
La reconversion n’est pas gagnée !!
Steve est de la génération Coca
Pour lui, il existe 3 vins : Le Blanc, Le Rouge et le Rosé.
Il ignore que le vin est une science, un art de vivre, une histoire, une culture.
Et pourtant sans le savoir, il possède le palais d’un connaisseur, capable de reconnaître les saveurs les plus fines, celles qui de dévoilent en arrière bouche.

Il a cette prédisposition pour reconnaître ses traits de caractère, ses qualités et ses défauts. Il ne lui manque que le vocabulaire.

Deux autres personnages dans cette comédie :
Le Libraire joué par Eric Vieilard, bien connu du grand public, voisin très mitoyen, lui aussi célibataire mais du style coureur, aimant le vin mais n’ayant vraiment aucun palais !

Enfin le docteur, client et médecin du caviste interprété par Olivier Claverie.
Aimant également les bonnes bouteilles mais rappelant à son client les résultats catastrophiques de ses analyses de sang et l’incitant à plus de modération !

Le Vin est bien sûr au cœur de cette pièce, ce breuvage reconnu pour être facteur de sociabilité, de fraternité, de partage .
Lors de la dégustation, l’alcool désinhibant, Hortense bourgeoise un peu coincée, va littéralement se lâcher dans tous les sens du terme !

Chaque mot, chaque qualificatif, prend alors un double sens, souvent très érotique. « Moi j’avale » s’écrie la pudique Hortense très enjouée !!!!!

« La Dégustation » n’est pas qu’une comédie romantique,
c’est une pièce pleine de tendresse et d’humour où les barrières sociales tombent, transmission triomphent. Ces deux solitaires portent en eux une grande souffrance.

Grâce au langage propre au Vin possédant toutes les nuances des sentiments, le partage et les deux êtres pudiques, coincés dans leur passé douloureux, ayant peur de s’engager et de souffrir encore et toujours vont pouvoir briser les chaînes qui les maintiennent prisonniers.

« La Dégustation » a la mise en bouche, l’ivresse de l’amour et la gueule de bois des soirées trop arrosées.

Tels certains bons vins, »La Dégustation » possède une robe magnifique et suffisamment de corps pour se conserver très longtemps.

3 plusieurs commentaires

  1. comme d’habitude, les pièces dans lesquelles joue Isabelle carré sont super!!! ses partenaires sont très bien aussi. jolie pièce ou on aborde le sujet de la pma et de la perte d’un enfant, l’amour et la réinsertion. le tout avec beaucoup d’émotions et de partage. bravo et encore bravo!!!!!

  2. Un auteur, de bons comédiens, une belle mise en scène…des rires, de l’émotion, bref un bijou …Le théâtre devrait toujours être comme ça…Une mention spéciale à Mounir Amamra qui joue avec un naturel bluffant. Réservez vite car cette pièce va cartonner!

  3. Super pièce tous les acteurs sont vraiment très bien très agréable moment une impression de de convivialité avec un sujet à la base frivole mais plus profond au fur à mesure

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :