Coups de coeur

Dernier coup de ciseaux au Théâtre des Mathurins

affiche-dernier-coup-de-ciseaux

Distribution :

En alternance : Domitille Bioret ou Marie-France Santon, Alyzée Costes ou Aurélie Konaté, Thierry Lanckriet ou Stéphane Marais, Loïc Legendre ou François Raison, Jean-Marie Rollin ou Pierre Samuel, Olivier Solivérès ou Laurent Hugny

A l’affiche : 

Jusqu’au 23 décembre 2017

Lieu : 

Théâtre des Mathurins

36, rue des Mathurins

75008 PARIS

Comparez les prix : 

dernier-coup-de-ciseaux

Par Stanislas pour Carré Or TV

Une pièce « improvisée »

repose sur le talent du public.

 

Tout commence fort au théâtre des Mathurins où la scène est transformée en salon de coiffure branché, musique tonitruante, lumière blanche et mobilier rosé.

Alors que le public s’installe progressivement dans la salle, les comédiens sont déjà sur scène. On découvre ainsi les personnages, un coiffeur gay, son employée et des clients. On se rend ainsi compte que la pièce a vraiment commencé, alors que les lumières de la salle sont encore allumées.

Tout à l’air de se passer comme à l’habitude dans ce chic et déjanté salon de coiffure de la capitale, jusqu’au moment où l’on apprend qu’un crime atroce vient d’être commis dans l’immeuble.

Une enquête policière désopilante

 

La police débarque et rassemble les suspects au sein de l’établissement. On apprend que le coupable se trouve parmi les personnes présentes dans le salon. L’assassin est donc soit le propriétaire du salon, soit son employée, ou l’un des deux clients qui s’y trouvent.

Pour élucider cette enquête, il va falloir passer chaque seconde au peigne fin, afin de découvrir l’assassin alors que la police prend à partie le public qui se transforme en témoin. La salle se rallume afin que de reconstituer la scène du crime. Le public interpelle les comédiens en apportant des indices, des faits, et parfois conteste la version établie, afin que la vérité éclate au grand jour. Le public se prend ainsi au jeu de mener l’enquête.

dernier-coup-de-ciseaux2

Chaque représentation est unique puisque le public intervient dans la suite donnée à cette enquête policière. Nous assistons à une pièce évolutive qui laisse place à un grand moment d’improvisation.

Le public intervient, rit des situations cocasses des répliques parfois improvisées, même si l’ensemble est très écrit, très prévu.

Même pendant l’entracte ou plutôt la pause, l’enquête continue. Les comédiens restent sur scène pour converser avec le public où plutôt les témoins, comme ils le feraient avec des amis.

Des acteurs de grand talents !

 

Pendant ce temps, le capitaine de police rejoint les couloirs et le bar du théâtre où l’enquête se poursuit, avec le public, qui contribue grandement à l’éclaircissement de ce meurtre.

Le public est ainsi invité, à la suite de la reconstitution, à désigner le coupable. La police quant à elle se chargera d’apporter les preuves.

A savoir, cette pièce a été écrite par un psychologue allemand il y a trente ans, dans le cadre d’une étude psychologique des comportements de groupe. Depuis qu’elle a été adaptée par les américains Marylin Abrams et Bruce Jordan, elle continue à se jouer dans le monde entier.

Cette pièce a été notamment récompensée

du Molière de la comédie en 2014.

 

Voilà une pièce hilarante et particulièrement originale de par son interactivité, et le suspens tient le public en haleine ! Au cours de l’enquête, on soupçonne tous les comédiens d’avoir commis le meurtre. L’enquête permettra de résoudre ce mystérieux crime avec talent à partir d’indices donnés par le public.

Extrait vidéo :

3 plusieurs commentaires

  1. On m’en avait parlé, on m’a dit que c’etait incontournable et c’est vraiment incontournable!! Un super moment,avec de l’humour, de l’intrigue et des comédiens parfait A ne pas manquer

  2. Une super pièce participative ! Si vous avez envie de rire et d’essayer de résoudre un meurtre, cette pièce est faite pour vous. Un grand moment!

  3. Très bonne « pièce interactive ». Les acteurs sont extra et font participer les spectateurs (qui sont ravis). On rit beaucoup.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :