Celtic Légends en tournée dans toute la France

affiche-celtic-legends

A l’affiche : 

En tournée dans toute la France

Infos & réservations

celtic-legends

Par Ingmar Bergmann pour Carré Or TV

Tradition, musique et danse un goût

d’Irlande dans toute la France

 

Parmi les nombreux spectacles de danse irlandaise qui tournent actuellement, il est difficile de s’orienter et de choisir l’un plutôt que l’autre, entre « Riverdance », « Irish Celtics » ou encore « Lord of the Dance », car les troupes défendant avec grâce le répertoire irlandais sont, finalement, assez nombreuses, et n’hésitent pas à venir parcourir le Continent.

Ces spectacles ont tous leur singularité, car certains comportent même des scènes de théâtre – quant d’autres se concentrent plutôt sur la mise en avant de personnalités reconnues de la danse irlandaise, et privilégient notamment le nombre impressionnant de danseurs.

On a vraiment l’impression d’être en Irlande

 

Nous avons choisi d’aller voir « Celtic Legends », qui appartient à cette seconde catégorie, et qui se produit, après deux ans et demi d’absence, à l’occasion de son quinzième anniversaire, dans le cadre d’une tournée française qui passe actuellement par la mythique salle parisienne de l’Olympia.

« Celtic Legends » est un inédit et audacieux mélange de musiques et de danses traditionnelles irlandaises.

Pendant deux heures, au son des guitare, violon, flûtes, percussions (« bodhran »), cornemuse irlandaise et accordéon, le groupe des six ou sept musiciens et le corps de ballet, constituée d’une vingtaine de jeunes danseurs, vous fera voyager dans les landes sauvages du Connemara et célèbreront, pour vous et vos enfants, l’histoire du peuple de l’Île d’Émeraude.

celtic legend theatre de thalie

Il s’agit de moments musicaux aux rythmes effrénés, et parfois aussi de solos, de duos et de trios, prenant même des airs de bœuf improvisé – qui sont joués, en alternance, avec les moments consacrés aux danseurs de claquettes à la très grande jeunesse, mais dont la virtuosité traduit pourtant la maîtrise qu’ils ont dans l’art du mariage subtil entre souplesse et nervosité – et qui personnifient métaphoriquement, pour vos yeux et vos oreilles enchantés, l’amour des filles et des garçons – qui n’est pas propre à l’Irlande, et dans lequel chacun pourra se reconnaître, quel que soit son âge…

Des tableaux sublimes !

 

La musique et la danse ne sont-elles pas une célébration universelle de l’amour ?

Ainsi, nous voyageons dans une ambiance qui doit beaucoup aux noces villageoises d’autrefois – mais racontée dans des costumes actuels, à paillettes, renouvelés à chaque apparition des danseurs, qui évoquent ainsi la tradition du cabaret et de Broadway.

Une constante s’impose, pour décrire les claquettes irlandaises : le haut du corps est toujours bien droit, à la limite de la raideur – ce qui peut d’abord surprendre – de même qu’on note qu’il y a assez peu de mouvements des bras ; en effet, ce sont principalement les jambes et surtout les pieds, qui sont mis à contribution par cet art – et quelle contribution : nos yeux peinent, parfois, à les suivre…

Tradition et modernité

 

Sur la Scène, le bruit des quarante talons qui claquent en même temps, marque un implacable rythme, puissant et qui nous impressionne – en même temps qu’il dialogue avec l’orchestre comme s’il s’agissait d’un instrument supplémentaire.

Une alchimie parfaite, qui ne manquera pas de subjuguer même ceux qui ne connaissent pas encore l’Irlande et la tradition de ses danses ancestrales. De retour chez soi, on se prend à rêver d’aller parcourir l’Irlande et rencontrer son peuple !

Extrait vidéo :

Dates de la tournée : 

Samedi 11 Février : Besançon – Micropolis
Dimanche 12 Février : Annecy -L’Arcadium
Mardi 14 Février: Grenoble – Le Summum
Mercredi 15 Février : Albertville – L’Olympique
Jeudi 16 Février : Bourg en Bresse – L’Equinoxe
Samedi 18 Février : Dijon – Le Zénith
Dimanche 19 Février : Dreux – Parc Expo
Jeudi 23 au dimanche 26 Février : Paris – L’Olympia
Mardi 28 Février : Caen : Le Zénith
Mercredi 1er Mars : Rouen – Le Zénith
Jeudi 2 Mars : Tours – Le Vinci
Vendredi 3 Mars : Saint Omer – Sceneo
Samedi 4 et dimanche 5 Mars : Lille – Théâtre Sébastopol
Mardi 7 Mars : Bourges – Palais d’Auron
Mercredi 8 Mars : Orléans – Le Zénith
Jeudi 9 Mars : Rennes – Le Liberté
Vendredi 10 Mars : Le Havre – Centre des Congrès
Samedi 11 Mars : Nantes – Cité des Congrès
Dimanche 12 Mars : Nantes – Cité des Congrès
Mardi 14 Mars : Angers – Amphitéa
Mercredi 15 Mars : Boulazac – Palio
Jeudi 16 Mars : Limoges – Le Zénith
Vendredi 17 Mars : Clermont-Ferrand – Le Zénith
Samedi 18 Mars : Lyon – Salle 3000
Dimanche 19 Mars : Roanne – Le Scarabée
Mardi 21 Mars : Nice – Palais Nikaïa
Mercredi 22 Mars : Marseille – Le Dôme
Jeudi 23 Mars : Montpellier – Le Zénith
Vendredi 24 Mars : Saint-Etienne – Le Zénith
Samedi 25 Mars : Bordeaux – Patinoire Meriadeck
Dimanche 26 Mars : Biarritz – Gare du Midi
Mardi 28 Mars : Toulouse – Le Zénith
Jeudi 30 Mars : Strasbourg -PMC
Vendredi 31 Mars : Toul – L’Arsenal

3 plusieurs commentaires

  1. Super soirée … Quel bonheur de voir le ressort et la grace de ces danseurs …. La musique nous emporte qu’on pourrait ce croire dans un pub irlandais dès les premières notes … sortie en famille qui a fait l’unanimité tout âge confondu !!! A voir absolument pour une escale en irlande !

  2. Les danseurs et musiciens épatants nous embarquent pour une danse dans la brume irlandaise au son de musiques celtes. On se surprend à taper le rythme du pied et on se rêve une Guinness à la main.

  3. Soirée très sympa au coeur du folklore irlandais. Une troupe de danseurs un peu jeune peut-être mais des musiciens de talent qui s’amusent sur scène et qui font l’effort de parler français ! On ressort de là de bonne humeur et avec le son de la cornemuse dans la tête. A ne pas rater.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :