Seul en scène

Françoise par Sagan au Théâtre le Lucernaire

Caroline Loeb se glisse dans les mots Sagan, l'insoumise, et s'approprie sa parole libre. À partir des textes des interviews de Françoise Sagan, Je ne renie rien (éd Stock), Caroline Loeb tisse un monologue dans lequel l'auteure de Bonjour Tristesse se révèle avec toute sa tendresse, son intelligence féroce, et son...

Lire la suite...

Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran

L'histoire tendre et drôle d'un gamin au franc-parler et de l'épicier arabe de sa rue revit, ici, exceptionnellement interprétée par son auteur. Paris, les années 60. Momo, un garçon juif de douze ans, devient l'ami du vieil épicier arabe de la rue Bleue pour échapper à une famille sans amour. Mais les...

Lire la suite...

Moi papa au Théâtre du Splendid

Arthur Jugnot fait un voyage au bout de l'extrême : il va devenir papa. Il n'y a pas d'école pour apprendre à être papa. Pas de prof pour expliquer comment changer les couches, préparer un biberon, gérer les nuits sans sommeil. Pas de formation pour les menus de sa chérie enceinte. Devenir papa, c'est comme se retrouver dans la...

Lire la suite...

Mon Lou au Théâtre Le Lucernaire

Mon Lou retrace la correspondance échangée entre Guillaume Apollinaire et Louise de Coligny-Châtillon au début de la guerre de 1914. La comédienne, à la fois pudique et sensuelle, apporte ironie, humour et détermination au personnage de Lou. Très vite elle devient la porte-parole du poète puis l'incarne. La...

Lire la suite...

Hypo au Théâtre de la Contrescarpe

Entrez dans l'univers désopilant, sensible et drôle d'un jeune hypocondriaque confronté à notre monde ! Il est hypocondriaque, sa famille l'a surnommé Hypo. Parvenu à sa majorité, il lève le voile sur une histoire aussi drôle que touchante : la sienne. Hypo est drôle à se moquer de lui et de nous-mêmes, feuilletant le Vidal...

Lire la suite...

La femme rompue au Théâtre Hébertot

La parole donnée à une femme qui, anéantie et déchirée, se venge par le monologue. Elle laisse jaillir sa rage, la douleur des souvenirs et son lot de culpabilité qui remontent à la surface. Seule, un soir de réveillon, quand tous les autres jouissent aveuglément de leur confort affectif et social, et que l'habitude de se taire n'est plus...

Lire la suite...