Arturo Brachetti au Théâtre le 13ème Art

affiche-arturo-brachetti

A l’affiche :

Jusqu’au 10 décembre 2017

Lieu :

Théâtre le 13ème Art

Place d’Italie

75013 PARIS

Réservation en ligne
Réservation en ligne
arturo2

Par Françoise pour Carré Or TV

Seul avec son ombre…

 

ARTURO BRACHETTI , ce transformiste le plus rapide au monde est de nouveau parmi nous.

A la fois Acteur, Metteur en Scène, magicien, maître de la métamorphose avec plus de 350 costumes sous le coude.

Du 1er novembre au 10 décembre Au 13 EME ART Place d’Italie à Paris

Du haut de ses 60 ans , cet italien à la houppette de Tintin, nous fait partager son art de magicien transformiste dans toute sa dimension.

Dès 11 ans, rentré au séminaire, il fait une première rencontre de Silvio Martelli, .prêtre passionné d’illusionnisme qui l’initie.

A 15 ans , avec les moyens du bord, il réalise son premier numéro de changement de costumes rapides.

arturo

Sa carrière professionnelle commence véritablement en 1978, au Paradis Latin.

Très vite il devient international et côtoie le monde de la Télévision en Angleterre , à Londres, en Italie….

On le voit en 1991, lors du 36e Concours Eurovision de la Chanson dans un spectacle de transformiste.

Ensuite son ascension est fulgurante!

Il est présent dans de nombreux spectacles à Los Angeles, à Montréal. Il gagne même le prix Molière 2000 pour le meilleur One Man Show à Paris avec plus de 80 personnages.

Et depuis, il a fait plusieurs passages spectaculaires à Paris et nous l’attendions comme le loup blanc sur la scène parisienne.

Il nous est enfin revenu !

 

Au cours de Ce nouveau spectacle acrobatique où se mêlent illusions , magie, jeux de lumière et de lasers, Il nous présente ses 50 nouveaux personnages .

Il a peaufiné son art au fil du temps. Il fait défiler ses personnages, avec l’aide de manipulateurs en coulisse qui l’habillent et le déshabillent. Chaque quart de seconde est compté. C’est ce qui le rend exceptionnel.

Je suis un peu comme une Ferrari pendant une course dont il faut changer les pneus et faire le plein en quelques secondes . Dit-il

Son spectacle SOLO 2017 réveille en nous cet éternel enfant qui sommeille en tout un chacun.

Un rien devient tout.

Nous y trouvons, nostalgie et rêverie…

 

Il nous raconte l’histoire de sa maison d’enfance dans ses rêves et ses fantaisies tourmenté par son ombre qui n’en fait qu’à sa tête .

Quand la fantaisie prend le pas sur la réalité, grâce à des projections vidéo. Il nous embarque à partir de décors réels à des effets spéciaux .

BRACHETTI tient toujours le rythme 90 mn, entre Magritte et musique pop.

Notre cher Monsieur Brachetti n’a pas perdu son talent de la transformation rapide qui le caractérise . Passer de Pavarotti à Mikael Jackson et bien d’autres… nous émerveille.

Sa boîte à souvenirs riches et variés, Le pousse à dessiner sur table lumineuse projeté sur écran avec grand talent.

Il nous emmène de surprise en surprise grâce à sa maison des souvenirs… il nous parle , il nous enchante avec ses ombres chinoises.

C’est bien un tout de rien ou un rien de tout ARTURO BRACHETTI.

Que de travail pour nous enchanter!

Bravo pour votre talent qui n’a pas pris une ride au fil du temps.

Spectacle à ne pas manquer en famille

3 plusieurs commentaires

  1. Magnifique spectacle, tout y est réussi! Bluffant Arturo. Magie, innovation, émotion, rire, poésie et fantaisie, du grand show, pour cet artiste de 60 ans. Bravissimo, j’adore.

  2. Pour un solo ils étaient beaucoup sur scène ! Un plaisir de le retrouver cette boule d’énergie qui nous transporte dans ses souvenirs d’enfance tout en poésie. Bravo!

  3. Voir Arturo sur scène est un privilège tant il excelle dans le domaine du transformisme. Mais ce Solo n’est pas qu’une simple succession de changement de costumes au rythme incroyable et aux explications impossibles à trouver. Non, il s’agit aussi d’un spectacle mêlant différentes disciplines, toutes maîtrisées à la perfection par le maître des lieux. 60 représentations c’est trop peu.. n’attendez plus!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :